Comment faire un bon cunnilingus ?

Comment faire un bon cunnilingus : tout ce que vous devez savoir sur le sexe oral.

C’est bien connu : les hommes adorent la fellation, mais sont plus réticents à s’adonner à son équivalent féminin, le cunnilingus. Trop de poils, peur de mal s’y prendre, et manque de connaissance sur l’anatomie féminine, on est passé champion de l’art de trouver des excuses pour ne pas lécher, embrasser et stimuler le clitoris de notre partenaire pendant les préliminaires. C’est bien dommage, car le cunnilingus est certainement l’une des pratiques qui donne le plus de plaisir aux femmes. Donc si vous voulez être officiellement reconnu comme le meilleur coup qu’elle ait jamais eu, il est indispensable de savoir comment faire un bon cunnilingus.

Bien sûr, il est normal d’avoir quelques appréhensions, mais ne vous inquiétez pas. Le sexe, ça se pratique, demande un peu d’expérience et de maitrise avant de passer maitre dans l’art du sexe oral. Votre partenaire appréciera toujours que vous fassiez l’effort de la satisfaire, et pourra même vous guider pour la conduire jusqu’à l’orgasme. Car aucune femme (et aucun clitoris) ne se ressemble, et il y a mille façon de faire un bon cunnilingus.

Il ne vous reste plus qu’à vous imaginer avec votre partenaire au lit, elle allongée sur le dos, les jambes écartées, attendant que vous commenciez à l’embrasser sauvagement et à glisser votre bouche vers son sexe… L’idée vous paraît toujours un peu flippante ? Ne vous inquiétez pas, j’ai tous les conseils et astuces qu’il vous faut pour que vous sachiez faire un bon cunnilingus, sans la laisser sur sa faim !

Faire un bon cunnilingus pour devenir un vrai dieu du sexe

Avant de commencer les travaux pratiques, il est important de comprendre pourquoi savoir faire un bon cunnilingus est si important. Même si la pratique peut vous paraître peu attirante sur le papier, stimuler correctement son clitoris est surtout une bonne chose pour vous. C’est ce qui fera toute la différence entre un coup d’un soir qu’on ne rappelle pas, et celui qu’on a envie de revoir le plus vite possible. Car pour être un bon amant, il faut avant tout être attentionné, et concentré sur le plaisir de votre partenaire. Beaucoup trop d’hommes sont persuadés qu’il suffit de quelques caresses pour mettre leur partenaire dans de bonnes dispositions avant la pénétration. Mais c’est complètement faux. Le désir monte plus doucement chez les femmes, et un bon cunnilingus est le meilleur moyen de l’exciter et de la rendre folle de vous.

Connaitre tous les secrets du cunni ?

Et puis, ne nous voilons pas la face. Le temps où il suffisait de pousser sa tête vers notre sexe pour profiter d’une bonne pipe est révolu. En matière de sexualité aussi, il est temps d’être un peu plus égalitaire et si vous voulez qu’elle vous suce, il va falloir lui rendre la pareille. Déjà entendu parlé du 69 ? Au lit, c’est donnant-donnant, et plus vous vous montrerez généreux, plus elle le sera aussi.

Dernier avantage de savoir faire un bon cunnilingus : c’est le meilleur moyen de lui démontrer que vous savez ce que vous faites, et que vous pouvez donc être un bon amant. Un homme qui prend les devants, sait où trouver son clitoris et comment le stimuler de la bonne façon marquera tout de suite des points auprès de sa partenaire.

Apprenez à viser

La première difficulté avec le cunnilingus, c’est que beaucoup d’hommes ne savent pas où trouver le clitoris de leur partenaire. Imaginez ce que peut penser une femme dont vous lécher la vulve vaginale, qui se trouve beaucoup plus haut, et qui n’a aucune sensibilité particulière. Les plus polies n’oseront pas vous faire comprendre que vous êtes loin du compte. Les autres ne se gêneront pas pour vous remettre sur le droit chemin. Dans les deux cas, ça peut être un peu gênant pour vous.
Alors avant de plonger la tête la première vers son sexe, quelques cours d’anatomie féminine sont nécessaires. Les parties les plus érogènes du vagin d’une femme se trouvent à des endroits stratégiques que vous allez devoir apprendre à trouver avant de les stimuler pour la faire grimper aux rideaux. Pas la peine de lécher l’intérieur de son sexe, ou de la doigter sans préambule. Votre mission est de trouver son clitoris et de le titiller avec vos doigts, votre langue, pour intensifier son plaisir.

Une fois que ce sera fait, vous devrez peut-être commencer par le décalotter (un peu comme pour un gland). Ce n’est pas le cas pour toutes les femmes, car les clito ont différentes formes et sensibilités. Si celui de votre partenaire est bien exposé, vous pouvez zapper cette étape.

Soyez délicat

L’autre erreur à n’absolument pas commettre si vous désirez savoir comment faire un bon cunnilingus est d’y aller de manière trop brusque. Bien sûr, il y a autant de femmes que de préférence en matière de stimulation de leur clitoris, mais elles ont toute un point commun. Quoique vous fassiez, allez-y en douceur. Vous pouvez le lécher, le caresser (rapidement et de manière horizontale, ou plus doucement en décrivant des cercles) ou même l’embrasser, mais ne le faites pas de manière trop brutale.

Comment faire un bon cunni

N’oubliez pas que le clitoris est une partie sensible, et que vous risquez de lui faire mal en le stimulant trop brusquement. Faites bien attention à vos dents (comme ces mesdames lorsqu’elles font une fellation), pour lui épargner la douleur d’être mordue au niveau du clitoris. Donc oubliez les films pornographiques dans lesquels les acteurs se ruent sur le sexe féminin sans aucune délicatesse et allez y en douceur. Vous n’entrez pas dans une compétition pour la faire jouir le plus rapidement possible, mais plutôt dans une course de fond qui demande de la patience, et du doigté. Un bon moyen d’y parvenir est de lubrifier vos doigts (pas forcément avec du gel, votre salive fera aussi parfaitement l’affaire) avant de commencer à lui faire un bon cunnilingus. Mieux vaut également vous raser avant de commencer, pour ne pas risquer de l’irriter.

Et même avec tous ces conseils, vous n’êtes pas sûr de vous y prendre correctement. Le seul moyen de savoir ce qu’elle aime en la matière est de vous lancer, et d’être à l’écoute. Une femme qui ne dit rien, ou dont les membres sont tendus, est loin de prendre son pied. Par contre, si vous l’entendez gémir, ou qu’elle est complètement détendue, c’est que vous vous y prenez de la bonne façon !

Prenez votre temps

Encore une fois, il est bon de démystifier tout ce que vous pourriez imaginer en matière de sexe oral féminin avant de faire un bon cunnilingus à votre partenaire. Oubliez les femmes fontaines qui jouissent après quelques coups de langue sur leur clito. Et débarrassez-vous de l’idée qu’une femme pourrait prendre son pied aussi rapidement que vous. Si vous avez déjà envie d’éjaculer après 5 minutes de fellation, c’est rarement le cas des femmes, pour qui les choses prennent plus de temps.
Aucun homme n’aimerait tomber sur une partenaire qui aurait besoin de plusieurs heures avant d’avoir un orgasme, mais c’est bel et bien une réalité à laquelle vous feriez mieux de vous préparer. Mieux vaut donc prendre votre mal en patience et bien comprendre que pour la satisfaire, un cunnilingus doit durer au minimum 15 minutes.

Si votre but est de la faire grimper au rideau et de lui procurer du plaisir, alors cela ne devrait pas poser problème. Le tout est d’avoir un peu d’entrainement, et surtout de varier les plaisirs (et les positions) pour que cela ne devienne pas trop monotone pour elle, mais aussi pour vous.

Varier les plaisirs

Vous savez ce qu’il y a de pire qu’un homme qui refuse de faire un cunnilingus ? Un homme qui se contente de lécher sa partenaire de la même façon pendant toutes les préliminaires. La première chose que vous devez bien comprendre pour faire un bon cunnilingus, est de varier les stimulations de son clitoris. Avec la langue, les doigts ou les lèvres. Des mouvements latéraux ou circulaires : le principal est que de ne pas être trop prévisible afin qu’elle puisse vraiment prendre son pied.

Comment réussir un cunnilingus ?

Un autre aspect du cunnilingus sur lequel vous pouvez apporter quelques variations, pour rendre les choses plus intéressantes, est sa position. Bien sûr, vous imaginez tous un cunnilingus avec votre partenaire allongée sur le dos, votre tête entre les jambes. Mais il y a bien d’autres façons de stimuler son clitoris, qui vous permettront de varier les points de vue, mais aussi de la stimuler de manière différente. Vous pouvez par exemple l’assoir sur une table et la lécher à genoux, ou la positionner à quatre patte, comme si vous alliez la prendre en levrette.

Autre possibilité, vous êtes allongé sur le dos et c’est elle qui vient s’assoir au dessus de votre visage. Cette position est très excitante pour les femmes, puisqu’elle leur permet de prendre le contrôle, et de maitriser le rythme auquel vous la stimulez. On oublie pas le traditionnel 69, mais attendez qu’elle soit déjà bien excitée avant de suggérer cette position, qui peut lui sembler être un simple prétexte pour recevoir une fellation.

N’oubliez pas de vous servir de vos mains

Dernier petit conseil avant de vous adouber professionnel du cunnilingus : pensez bien à utiliser vos mains pour caresser les lèvres de son vagin, ses fesses, mais aussi la doigter (en douceur toujours) pour la préparer à la pénétration, et accélérer son orgasme. Vous varierez ainsi la stimulation de ses zones érogènes, et pourrez même en profiter pour trouver son point G.

Et pour bien faire une sodomie, c’est par !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*